Auteurs
Titres
 
 
 
Trois collections, une revue...
« Retour

n° 38 – 2024. Dossier : Esthétiques du vivant. René Thom et la plasticité des formes

 
Revues



Date de parution : mars 2024
Format : 21 x 29,7 cm.
Reliure : cousu fil de lin
Illustrations : 119 ill. en n./b. et couleur.
Pages : 288
Prix public : 34,00 €
ISBN : 978-2-930174-60-0

L’hypothèse d’une attention nouvelle pour l’esthétique du vivant est aujourd’hui vérifiée dans le domaine de la création contemporaine. Dans un ouvrage récent, Clélia Nau s’est ainsi intéressée à la représentation du feuillage en explorant les puissances du végétal dans l’art. Si l’on a pu parler d’un « tournant végétal » dans le domaine de l’esthétique, c’est plus largement, comme y invite ici Jean-Christophe Bailly, la place de « l’homme entre les règnes » qu’il s’agit de repenser.

Le présent volume se penche sur le passage du vivant à l’ornement, le bruissement chaotique des nœuds entrelacés ou encore sur la puissance évocatrice des formes naturelles, végétales ou animales, qui animent de façon discrète ou saturée l’espace de la représentation. Analysant Les Quatre fleuves du paradis de Rubens, Chakè Matossian s’intéresse par exemple au bestiaire des animaux à écailles et à rayures, tandis que Bertrand Prévost, Clélia Nau et Lucien Massaert portent le regard sur les nœuds dans l’œuvre de Guy Massaux, le principe d’éclosion ou encore la réalité expressive des formes du vivant. Trois artistes, Jean Arnaud, Pauline Hafsia M’barek et Mélanie Berger rendent compte d’une pratique artistique biomorphique. Mais au-delà de la représentation, c’est la question de l’intrication des formes entre elles qui se trouve également soulevée, imposant le passage de la forme isolée à un mouvement, une dynamique d’ensemble, celle, par exemple, que dessine dans le ciel un vol d’étourneaux ou que produisent les feuilles dans un feuillage. La forme appelle du même coup une attention à sa morphogenèse, à la prise de forme et à la métamorphose, à une dynamique qu’il convient de penser à même l’immobilité apparente dans laquelle semble se tenir l’image. C’est dans cette perspective que le volume consacre un dossier à la pensée morphodynamique de René Thom pour aborder les relations actuelles entre le champ de la création et les nouvelles investigations en direction d’une philosophie de la nature. 

 

Sommaire

 

— Dossier : Esthétiques du vivant

Dirk Dehouck - Liminaire. Ce que les oeuvres et les vivants donnent à penser

Jean-Christophe Bailly - L’homme entre les règnes

Bertrand Prévost - Florilège pour un anti-Narcisse

Jean Arnaud - Road Trees

Chakè Matossian - L’écaille et la rayure. Les quatre fleuves du paradis de Rubens

Pauline Hafsia M’barek - Devenir feuille

Clélia Nau - La vie des formes : le paradigme de l’éclosion

Massimo Carboni - L’arabesque de Husserl

Lucien Massaert - Guy Massaux, au noeud du chaos

Mélanie Berger - Micro-peintures : chroniques

Gérard Wajcman - De rouge et de gris


— Dossier : René Thom et la morphogenèse, en dialogue
De la plasticité des formes


Clément Morier et Isabel Marcos - Porter un regard sur les manifestations morphologiques dans les arts et les sciences, ou faire vivre l’actualité de René Thom

Stefania Caliandro - Du Chaos à l’(in)intelligibilité catastrophique de l’art

Benoit Virole - Stabilité structurelle dans l’harmonie

Valeria De Luca - À partir du pouvoir sémiurgique de la danse. Morphogenèse et expressivité de René Thom à Rudolf Laban

Bruno Pinchard - À propos d’une lecture de René Thom. L’infinito de Leopardi

Wolfgang Wildgen - À la recherche du sens (perdu). Le parcours sémiotique de René Thom

Carlos Lobo - Le problème de la morphogenèse chez Thom, au croisement de la phénoménologie transcendantale et de la théorie des catastrophes

Antonino Bondì - Du morphologique à l’expressif. La parole comme objet complexe entre sémiogenèse et énonciation


— Varia

Aram Mekhitarian - Bribes, noyaux, lignes

Recherche par auteur
Q
U
X
Y
0-9
Rechercher une publication

Catalogue des ditions